GÉNÉRATION NUMÉRIQUE

Mardi 11 Décembre 2018

Une intervention de "génération numérique" a eu lieu lundi 3 décembre au collège pour les 5è et les 4è.

Une conférence "génération numérique" est prévue en février à Loudéac avec les élèves de 3è du secteur.

A l’initiative de deux de leurs enseignantes, Eymeric Hamon, animateur à « Génération numérique » est intervenu auprès des élèves de cinquième et de quatrième sur le thème d’Internet et des réseaux sociaux.

Ceux-ci font partie du quotidien des collégiens mais sont parfois source de tensions et de conflits ce qui justifie d’autant plus cette intervention.

Dans un premier temps, l’intervenant a fait en sorte que les élèves soient à l’aise et les a invités à s’exprimer notamment sur les jeux vidéos et les réseaux sociaux. Pour la plupart des élèves, il s’agit, visiblement, d’un domaine qui leur est familier et ils ont cité, notamment, un certain nombre de jeux auxquels ils participent régulièrement.

Eymeric les a alors mis en garde contre le téléchargement illégal, évoquant la « Loi Hadopi » laquelle a eu pour conséquence 6 millions de courriers ( !) de mise en garde envoyés en 2013 sans compter un certain nombre d’amendes aux sommes conséquentes. Il leur a aussi indiqué comment on pouvait effectuer des téléchargements légaux en payant bien entendu.

A la question de Jakub « Mais, au fait, c’est quoi Internet » ?, Eymeric a notamment précisé que « ce sont de grosses bases de recherche. » Il a aussi indiqué qu’ « Internet, avec ses innombrables connexions quotidiennes ne peut pas mourir. »

La représentation de centaines de milliers de câbles qui sont présents sur une bonne partie de la planète permet aussi de comprendre pourquoi Internet a été appelé « La toile » principalement à ses débuts.

Bien entendu, il a rappelé une donnée essentielle : « Sur Internet, l’oubli n’existe pas, on croit avoir effacé une image, un message, en réalité, même s’ils ne sont plus visibles, ils n’ont pas disparu. » Il leur a également précisé la différence navigateur et moteur de recherche, indiquant l’existence de « DuckDuckgo » dont la philosophie est de préserver la vie privée des internautes.

Enfin, les cinquièmes ont été sensibles au fait que, contrairement à une idée reçue, « Wikipédia, surtout alimentée par des enseignants, pouvait être fiable et que les informations erronées étaient très vite supprimées. »